Derrière le rideau, il y a un podcast pas comme les autres. Ou presque.

Depuis que nous avons lancé notre podcast, l’équipe de Face K traine plus que jamais ses guêtres sur les réseaux sociaux. De fil en aiguille, expression usée jusqu’à la corde, nous nous sommes rapprochés des autres podcasteurs, de nos « collègues » pourrait-on dire histoire de ne pas rester dans notre coin comme de vieux cons incapables de se sociabiliser. Hors de question! Nous avons voulu ardemment nous ouvrir au monde, debout sur la falaise faisant face à l’horizon, le torse nu, le poitrail gonflé offert aux 4 vents, la mèche de cheveux rebelle et le regard perdu au loin comme il se doit pour avoir l’air plus mystérieux. Et quelle ne fût pas notre surprise à la vue des comptes Instagram de nos confrères. Une évidence qui vous saute à la gueule, comme une gifle qui viendrait brusquement vous réveiller. Le cauchemar du vétéran de la guerre du Vietnam qui entend toutes les nuits le bruit des hélicos…

 

Pour chaque photo voulant montrer l’envers du décors, la vie et la conception du podcast, son côté unique, nous avions la sensation de voir des images identiques, répétées à l’envie mais sous des angles différents, utilisant des codes clairement identifiables  « So Podcast »:

  • une table de mixage parce que c’est pro et que c’est le cœur du réacteur
  • l’écriture du podcast en cours sur ordinateur ou papier
  • des mugs ou verres pour le café, le thé ou le vin que l’on boit pour trouver l’inspiration
  • un ou des micros pour montrer le setup utilisé trop sympa
  • la bière, la boisson étendard qui unit les podcasteurs

Alors dans un geste artistique d’une créativité folle, nous avons donc lancé à notre tour une série de photos sur notre compte Instagram avec le hashtag #behindthecurtain pour exorciser ce mal qui nous ronge, montrer ce que l’on peut considérer être des mèmes dans ce milieu sans pour autant passer pour un connard. Sur ce dernier point, c’est peut être trop tard mais que diable, il faut vivre ou mourir sans regret. Mais dès lors, une question déontologique se pose. Qui sommes-nous pour oser être d’un cynisme sans bornes envers nos frères de micros, nos compagnons du son, nos camarades de houblon? Rassurez-vous, point de problème d’égo ici bas. Tout ceci a été fait avec un peu d’amour et d’espièglerie. Car allons nous faire mieux chez Face K à l’avenir? Assurément non. Il y a de très fortes chances que nous produisions à notre tour ces schémas de manière inconsciente. C’est pas de notre faute monsieur le juge! Mais il était important de prendre un peu de recul et de surtout ne pas se prendre au sérieux. Toute ressemblance avec des photos déjà produites par des podcasts pour leurs communautés respectives ne serait absolument pas fortuite.

« Soyons désinvoltes, n’ayons l’air de rien. » Noir Désir, Tostaky.

View this post on Instagram

#behindthecurtain #meme Le podcast, c'est trop génial. Y'a des pistes, des potentiomètres, des trucs verts qui bougent, montent et descendent chaque fois que le son est diffusé. Des fois ça devient rouge quand c'est trop fort.  Vous n'y comprenez rien? Normal. Moi-même je ne sais pas trop ce que je fais. Peu importe. Ce que vous voyez, c'est le montage de l'émission qui se réalise là, ici, maintenant, sous vos yeux fatigués de voir tout le temps ce type de photo. En vrai, on s'en fout complètement. Mais ça fait pro. Je me sens disruptif malgré tout car mon montage n'est pas celui des autres. C'est le mien, celui de mon émission.C'est une exclusivité que je t'offre pour te laisser entrer dans l'intimité de ce podcast génial.  Et toi, tu es plus trucs verts ou trucs rouge? Like mon post stp. Sinon je m'ouvre les veines. Peace. #facek  #podcast

A post shared by Oslo (@oslo_facek) on

View this post on Instagram

Je me dois de vous montrer le truc que tout podcasteur vous montrera sur sa page Instagram. Je veux parler bien sûr du MICRO, cet élément indispensable au podcast.  Est-ce que vous saviez que c'est grâce à ce micro que je suis en mesure de faire mon podcast? Est-ce que vous le saviez, franchement? Non. Mais maintenant, oui. Car rien que pour vous, mes followers, je vous livre une nouvelle part de mon intimité. Avec mes photos trop originales qui vous plongent au cœur de mon podcast, je sens que l'on est de plus en plus proche les uns les autres et que si ça continue, on va former une grande famille. Par contre, y'a quelque chose de super important que je veux vous dire concernant le micro, un point à retenir, pour de vrai les gens, parce que ça sert à rien sinon tout ce que je fais. Ce qui va suivre va être pour vous comme une véritable épiphanie dans vos têtes, une révélation de dingue: . sans le micro, le podcast n'existerait pas. . BAAAAAAM! . DROP THE MIC HAHAHAHA . #behindthecurtain #meme #facek  #podcastni

A post shared by Oslo (@oslo_facek) on

View this post on Instagram

#behindthecurtain #meme #facek  #podcast Aujourd'hui, voici la bière, un élément de convivialité indispensable pour les podcasts qui se font à plusieurs. Truc important : C'est grâce à ça que les podcasteurs se reconnaissent entre eux. Étonnant non? Mais alors, pourriez-vous nous rétorquer, est-ce là une définition du podcast à plusieurs? Comment faire pour être sûr d'identifier un podcast d'une foire à la saucisse ou d'une réunion des anciens de votre lycée? Pas de panique. Toujours dans notre volonté d'être au plus près de vous, vous notre communauté sans qui nous n'existerions pas, voici quelques astuces pour vous aider à vous y retrouver dans cette nouvelle disruption sociétale #çaneveutriendire. Si un jour vous voyez des gens parler dans un micro mais qui ne boivent pas de la bière, alors ce n'est pas un podcast. C'est plus une séquence radiophonique bien trop sérieuse. #PriseDeTête. De même, si vous voyez des gens picoler de la bière mais sans micros pour communiquer entre eux, ce n'est pas un podcast non plus, c'est une soirée, une beuverie, appelez-ça comme vous voulez. Pour être totalement transparent avec vous, on a pas attendu le podcast chez Face K pour en boire. La convivialité était déjà là, sans tous les spotlights et cette notoriété soudaine bien méritée. Et oui, peut être êtes -vous des podcasteurs qui s'ignorent! Manque plus que le micro pour certains. En attendant je vous montre le choix de bière qui est le notre à nous, unique et propre à notre identité qui est elle aussi unique, rien que pour vous mes amis. C'est une bière Australienne BREWDOG, "Punk" IPA post modern classic à 5,6%. Il est écrit dessus: "Drink the beer, join the crusade and change the world!". C'est tellement nous. 🙂

A post shared by Oslo (@oslo_facek) on

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :
search previous next tag category expand menu location phone mail time cart zoom edit close